Skip to main content

Migration Code42 (CrashPlan) -> Comet Backup

Le guide suivant permet de passer de Code42 (CrashPlan) à Comet Backup, le nouveau logiciel de sauvegarde des postes de travail proposé à l'UNIL.

Nos tests ont montré que la première sauvegarde sur Comet Backup peut prendre du temps et passablement de ressources sur les ordinateurs. Ainsi, il est conseillé de la déclencher lors d'une période creuse. De même l'utilisation du VPN UNIL lors de ce premier sauvegarde n'est pas nécessaire.

Une fois la première effectuée, les ressources utilisées pour les sauvegardes suivantes sont moindres.

Marche à suivre

A. Créez votre compte personnel Comet Backup

Pour ce faire, rendez-vous sur https://www.unil.ch/ci/distrisoft#securite-et-sauvegarde et inscrivez-vous au moyen de la tuile "Comet Backup".

B. Activez votre compte Comet Backup avec un mot de passe dédié et installez le logiciel

Pour ce faire, suivez les étapes de notre documentation en ligne:

C. Laissez tourner la première sauvegarde Comet Backup

Pour voir si votre première sauvegarde est terminée, ouvrez l'application Comet Backup et cliquez sur macOS UNIL ou Windows UNIL ou Linux UNIL. Vous verrez alors l'historique des sauvegardes.

  • Si la dernière ligne affichée est en statut "Success" ou "Warning", alors la première sauvegarde est terminée.
  • Si elle est en statut "Running", alors c'est qu'elle tourne toujours.

comet_backup_success.png

D. Désinstallez Code42 CrashPlan

Afin de ne pas vous retrouver dans une situation où vous ne bénéficiez d'aucune sauvegarde complète, nous vous proposons de désinstaller le logiciel Code42 CrashPlan après que votre première sauvegarde Comet Backup soit terminée.

Pour cela, suivez les liens ci-dessous:


Bonus: une fois le logiciel désinstallé, vous recevrez encore deux mails d'alerte (après 4 et 7 jours). En effet, vous savez que vous avez déinstallé Code42 CrashPlan, mais le serveur ne le sait pas. Pour supprimer votre profil sur le serveur CrashPlan et éviter de recevoir des alertes, suivez ces instructions.

A partir du 2 juin, les alertes ne seront plus envoyées.