Ressources communes pour Jahia et WordPress UNIL - Documentation publique

Statistiques web de l'UNIL avec AWStats

Voir nos statistiques web

Des statistiques de consultation sont établies pour tous les sites web hébergés sur nos serveurs. Elles sont générées au moyen de l'outil AWStats (Advanced Web Statistics).

Ces statistiques sont accessibles en ligne: https://www.unil.ch/ci/statistiques-web (authentification par username/password UNIL nécessaire).

Comprendre nos statistiques web

Voici les notions de base à connaître pour comprendre ces statistiques. Pour des informations plus détaillées, consulter les liens en bas de page.

aws-01.png

  1. Choix de la période à afficher (un mois ou une année complète)
  2. Choix de la langue d'affichage
  3. Le trafic vu correspond à des visiteurs réels, le trafic non vu représente des visites par des moteurs de recherche et des requêtes aboutissant à des erreurs (liens morts, pages à accès protégé, etc.).

Nombre de visiteurs différents: Attention, il ne s'agit pas de chiffres absolus en raison de la variété des situations rencontrées, voir "valeurs indicatives" ci-dessous.

Une visite = au moins 4 pages vues en 1 heure sur le même site par un même visiteur.

Une page correspond à une page web affichée, alors que le nombre de hits inclut également les fichiers appelés par les pages: images, documents PDF, etc.

Les données les plus importantes

En faisant défiler la page, on accède notamment aux informations suivantes:

  • downloads = les documents ou ressources les plus téléchargés (inclut les documents PDF et les dossiers compressés ZIP)
  • pages-URL = les pages les plus fréquemment consultées
  • connexions au site par = proportions de visteurs arrivant sur un site
    • par des signets ou liens contenus dans des mails
    • par des moteurs de recherche
    • par des liens depuis d'autres sites
  • phrases clés = requêtes composées de plusieurs mots sur un moteur de recherche
  • mots clés = requêtes à partir d'un seul mot sur un moteur de recherche

Valeurs indicatives et non pas absolues

Il faut garder à l'esprit que ces données ont avant tout une valeur indicative et ne sont pas des chiffres absolus, en raison de plusieurs facteurs techniques. Par exemple, une personne visitant successivement un même site depuis son ordinateur et son smartphone comptera comme 2 visiteurs distincts, ou plusieurs personnes visitant un même site à partir d'un même ordinateur d'une salle de cours compteront comme 1 seul visiteur. L'intérêt principal de ces statistiques est de pouvoir mesurer l'évolution de la fréquentation d'un site ou d'une page au fil du temps, ainsi que de voir comment les visiteurs arrivent sur un site: liens ou moteurs de recherche.

Remarques

Pour les sites Jahia:
Dans les cas où une adresse courte (alias SEO) a été définie pour une page, les accès à cette page par son adresse courte et par son adresse complète sont comptabilisés séparément et doivent donc être additionnés.

Pour les sites web personnels:
Nous n'établissons pas de statistiques de consultation pour les sites web personnels WordPress hébergés sur nos serveurs (=les sites web avec une adresse commençant par people.unil.ch/... ). Les propriétaires de ces sites qui souhaitent des statistiques peuvent les générer au moyen de Google Analytics.

Liens utiles


Google Analytics

Si vous le souhaitez, vous avez la possibilité d'activer des statistiques Google Analytics sur votre site Jania ou WordPress. Vous devez pour cela passer par Google Marketing Platform et définir un code de tracking Google Analytics. Ensuite:

Cependant le Ci ne peut fournir aucun support ou formation pour Google Analytics. Plusieurs tutoriels sont disponibles en ligne.

Sites web temporaires

Suppression des sites web temporaires, avec archivage optionnel de leur contenu

Les sites de conférences, événements, projets scientifiques, cours d'été, expositions, etc. ont un caractère temporaire et sont supprimés de nos serveurs 24 mois après l'événement ou la fin du projet.

Exception: un site de conférence ou d'événement n'est pas supprimé dans les cas où l'UNIL l'organise de manière régulière, chaque année ou tous les 2 ans.

Lorsque nous supprimons de nos serveurs un site de ce type, nous transmettons à son responsable une archive sous forme de site web statique, consultable à partir d'un poste de travail. Cette archive est réalisée au moyen de l'utilitaire HTTrack .

Si une trace de l'événement ou du projet doit être conservée en ligne, nous recommandons de le faire au moyen d'une page de contenu dans le site de l'institut ou du département qui a organisé l'événement ou piloté le projet, ou à défaut dans un site de groupe de recherche ou un site personnel.

Ce type d'archivage dans un autre site peut être réalisé comme dans ces exemples:

Ce type de page est réalisable par copier/coller de texte du site WordPress d'origine vers le site où va être être créé l'archivage, et par ajout de documents PDF (abstracts, contributions, présentations, etc.). Si nécessaire, le Ci peut fournir une assistance technique pour cette phase d'archivage.

Sites web multilingues

2 variantes possibles pour le multilinguisme dans un site web

Avec Jahia et avec WordPress, il existe la possibilité de créer un site web multilingue. Il faut cependant être conscient que la gestion de plusieurs langues sur un site représente un effort important, coûteux en temps, et parfois aussi financièrement s'il faut faire appel à une entreprise de traduction.

Il existe 2 variantes possibles pour gérer plusieurs langues sur un site:

Multilinguisme partiel Multilinguisme complet

Exemples de sites:

Exemples de sites:

Le site est en une seule langue, et une rubrique (d'une ou plusieurs pages) est disponible dans une ou plusieurs autres langues. On traduit toutes les pages du site (ou en tout cas la grande majorité des pages).
L'investissement initial et le travail de mise à jour par la suite sont plus légers que pour le multilinguisme complet
L'investissement initial et le travail de mise à jour par la suite sont importants.
Il n'y a pas de complexité technique supplémentaire par rapport à un site monolingue. Il faut gérer la complexité technique du multilinguisme, et penser à traduire chaque élément de page, y compris lors des mises à jour.

Ne nécessite pas l'activation de l'option "multilinguisme" (dans Jahia) ou d'une extension multilingue (dans WordPress)

Nécessite l'activation de l'option "multilinguisme" (dans Jahia) ou d'une extension multilingue (dans WordPress). Cette activation s'obtient sur demande à helpdesk@unil.ch .

Dans certains cas, notamment avec les sites Jahia, l'activation du multilinguisme complet est parfois irréversible: il n'est pas possible d'effacer complètement les autres langues si on souhaite ultérieurement revenir à un site monolingue.

Avec Jahia, il n'est pas possible non plus d'activer le multilinguisme complet seulement sur une partie d'un site: l'activation se fait au niveau global. Une fois activée, l'option du multilinguisme est proposée pour toutes les pages du site.

Vu l'importance des choix en matière de sites multilingues et leur caractère parfois difficilement réversible, nous recommandons vivement de:
   1. débuter un nouveau site avec seulement du multilinguisme partiel
   2. et ensuite seulement, si cela s'avère nécessaire, passer à du multilinguisme complet.
Notre équipe web est disponible pour vous conseiller dans ces choix, et vous présenter différents exemples de sites déjà réalisés avec du multilinguisme partiel ou complet.

Au final, le choix de la langue du site et du multilinguisme partiel ou complet va dépendre de plusieurs facteurs, tels que la langue la plus utilisée pour communiquer dans la discipline concernée, le public cible, la nécessité d'être plus ou moins visible dans Google, etc.

Par exemple, pour un site de présentation d'un programme de master dispensé uniquement en anglais, il n'y a pas besoin d'une version française du site, ou alors juste d'une seule page de présentation résumée en français (=multilinguisme partiel).

Noms de domaines web

Tous les sites web hébergés sur nos serveurs ont toujours une adresse unil.ch

Cependant si pour des raisons de communication vous souhaitez que votre site web hébergé par le Ci soit également atteignable par un nom de domaine autre que unil.ch, il vous est possible

  1. d'acheter un nom de domaine à vos frais
  2. et d'établir ensuite une redirection automatique depuis ce nom de domaine vers votre site hébergé à l'UNIL, dont l'adresse réelle sera cependant toujours de type unil.ch/...

Par exemple, si vous achetez un nom de domaine du genre www.xyz.ch, vous pourrez établir une redirection vers votre site UNIL. Vous pourrez ensuite communiquer ce nom de domaine à votre public cible, qui l'utilisera pour être automatiquement redirigé vers votre site UNIL www.unil.ch/xyz.

Pour pouvoir créer une redirection automatique depuis votre nom de domaine vers votre site web hébergé à l'UNIL, il est important d'acheter votre nom de domaine auprès d'un prestataire dont l'offre inclut la possibilité de faire des redirections, ce qui n'est pas le cas de tous.

Il existe de nombreuses entreprises qui vendent des noms de domaines (liste). Nous avons des expériences positives avec Infomaniak, qui permet entre autres de faire des redirections, d'obtenir un certificat SSL gratuit pour avoir une adresse commençant par https et qui dispose d'un helpdesk en français.

Pour les noms de domaines courants (.ch ou génériques: .com, .net, .org, .info), le coût d'un nom de domaine est généralement inférieur à 15 CHF par an.

Lors de l'achat d'un nom de domaine, prêtez attention au fait qu'il vous faut commander uniquement le nom de domaine, sans hébergement associé.

Nous ne gérons pas de boîtes à lettres avec des adresses email autres que @unil.ch. Ce point est à voir avec le prestataire auprès duquel vous achetez votre nom de domaine.

Le Ci n'assure aucun service pour les questions liées aux noms de domaine. Si vous souhaitez acheter un nom de domaine, c'est à vous qu'il appartient de prendre contact avec un prestataire, de gérer les démarches et de régler les factures inhérentes à cet achat.

Images pour les sites web

Vous avez besoin d'images pour illustrer votre site web ?

A moins d'employer vos propres photos ou créations graphiques, la question des droits d'auteurs se pose immanquablement. Car il n'est pas possible d'aller chercher des images au hasard sur le web et de les utiliser sur votre site sans vous soucier de leur type de licence ou sans l'accord de leur propriétaire.

C'est pour cette raison que nous vous proposons :

Ces ressources sont accessibles via notre service Banques d'images.

Protection de pages web par mot de passe

Avertissement au sujet des pages web et fichiers protégés par mot de passe: de manière générale, il est fortement déconseillé d'utiliser votre site web pour y stocker des fichiers à caractère hautement confidentiel.

Options disponibles dans Jahia et WordPress

  site Jahia site WordPress
page web protégée par mot de passe oui (fonctionne uniquement pour utilisateurs UNIL, avec gestion des groupes) oui (mot de passe générique uniquement, toute personne qui le connait peut y accéder)
fichiers protégés par mot de passe oui s'ils sont placés dans le dossier créé à cet effet (fonctionne uniquement pour utilisateurs UNIL, avec gestion des groupes) non (toute personne qui connait l'adresse exacte du fichier peut y accéder, et nous n'avons pas de moyen d'empêcher Google s'il décide de l'indexer)
caractéristiques complémentaires les sous-pages éventuelles de la page protégée héritent de ses caractéristiques et sont ainsi également protégées la protection par mot de passe doit être spécifiée manuellement pour chaque page à protéger (pas d'héritage des droits dans les sous-pages)
taille maximale des fichiers 30 MB 30 MB
marche à suivre créer la page à protéger, puis adresser une demande à helpdesk@unil.ch (prévoir un délai pour le traitement) modifier les paramètres de visibilité de la page à protéger

SWITCHdrive

Il existe une alternative aux pages protégées par mot de passe grâce au partage de fichiers par SWITCHdrive:

Solutions proposées par les ingénieurs pédagogiques

Pour les pages web et fichiers liés à l'enseignement et à la recherche, nos collègues ingénieurs pédagogiques du RISET proposent également divers outils et solutions. 

Une carte Google Maps sur votre site web

Comment ajouter une care Google Maps sur une page de votre site web UNIL

Pour un site WordPress UNIL

Cet ajout d'une carte Google Maps va s'effectuer à l'aide d'un iframe, que l'on peut insérer dans une page sous forme de bloc "code court".

1. Activer l'extension iframe et insérer un bloc "widget - code court" à l'emplacement où vous souhaitez ajouter la carte

image-1587482755176.png

2. Aller sur https://www.google.ch/maps et rechercher l'adresse souhaitée (dans notre exemple, l'adresse de l'Internef), puis choisir partager et intégrer une carte

3. Copier le contenu HTML

image-1587483395433.png

4. Ouvrir un éditeur de texte (TextEdit, Bloc notes, Word...) comme presse-papier temporaire et y coller le contenu HTML

5. Sélectionner précisément la partie du contenu HTML illustrée ci-dessous et la copier

image-1587483922732.png

6. Coller ce contenu dans la syntaxe d'appel du code court nécessaire pour l'iframe: [iframe src= ... ]

image-1587484114168.png

7. Copier-coller le code court avec son contenu dans le bloc "widget - code court" et mettre à jour la page